Afterwork de l’AAM #3 - Quelle société fabrique l'intelligence artificielle ? - Dominique Cardon - © AAM

Afterwork de l’AAM #3

Quelle société fabrique l'intelligence artificielle ? - Avec Dominique Cardon


Le 5 février 2018 a eu lieu le troisième Afterwork de l’AAM au Maif Social Club à Paris. L’AAM recevait Dominique Cardon, directeur du Médialab de Sciences Po et pionnier de la sociologie des technologies de l’information et d’internet sur le thème de l’intelligence artificielle (« Quelle société fabrique l’intelligence artificielle ? »).

Un débat s’est ouvert laissant penser que c’est la technologie qui transforme la société alors même que cette démarche ne résulte que de la manière dont on l’apprivoise et on l’utilise. Ces technologies, programmées par des humains pour des finalités précises, interrogent.

La démographie, l’économie, la sociologie et le marketing ont produit des systèmes conventionnels de catégorisation des individus et des items (services, liens, etc.) qu’ils proposent afin de mieux comprendre les clients, leurs activités ainsi que la manière dont il faut les classer dans l’objectif d’ajuster au mieux le service proposé. Cette représentation catégorielle de nos sociétés est en crise car elle perd en efficacité pour cause de standardisation et de « moyennisation » des individus (les trajectoires de vie sont nettement moins stables et prévisibles au moyen terme qu’elles ne l’étaient autrefois). De nouveaux calculateurs de l’IA segmentent désormais plus finement les individus. En effet, nous faisons face à une réorganisation globale de la manière de catégoriser les choses et les personnes : une granularisation des données, multiplicité des modèles et optimisation de l’unité individuelle. Ces nouveaux calculateurs permettent de prédire notre comportement futur à partir d’un modèle statistique qui n’est pas essentiellement catégoriel. En effet, les internautes produisent eux-mêmes les signaux grâce à leurs traces de comportements (clics, localisation, vitesse de lecture, navigation, etc.). Cela est considérablement plus fiable pour calculer la société : nous éduquons ainsi les algorithmes par les traces que nous laissons sur le web. Il faut cependant porter une attention particulière à la loyauté des calculateurs.

Quant à l’automatisation, elle engendre un réel débat sur le niveau d’emploi futur, même si jusqu’à présent l’évolution des technologies a toujours eu un effet positif sur la société. Il n’y a pas eu de fortes diminutions des emplois. Dominique Cardon ne se prononce pas pour le futur car les chiffres sont encore contradictoires. Certaines données indiquent 47% de substitution dans lesquels les automates intelligents viendraient prendre la place des hommes, d’autres 9%….

Ce qui est aujourd’hui certain, c’est que l’assurance sera très profondément impactée par l’évolution de l’IA, tant pour la matière assurable, la mutualisation vs l’individualisation et enfin les tâches dévolues à certaines fonctions qui sont facilitées par l’IA, à n’en pas douter…


Afterwork de l’AAM #2 - La voiture autonome, comment assurer l’avenir de l’automobile avec Damien Deroanne - © AAM

Afterwork de l’AAM #2

La voiture autonome, comment assurer l’avenir de l’automobile - Avec Damien Deroanne


Le 2 octobre 2017 a eu lieu le deuxième Afterwork de l’AAM, au DS World à Paris. L’AAM recevait Damien Deroanne, expert et consultant en automobile et gérant de Double-D Consult – Belgique – sur le thème de la voiture autonome.

Bilan positif et prometteur pour le futur de la mobilité automobile en dressant le tableau de l’évolution vers les véhicules purement autonomes, phase 5 et ultime de la technologie alliant intelligence artificielle et confiance totale de tous en celle-ci pour assurer nos déplacements. Focus sur le fonctionnement de ce véhicule, les conséquences positives et négatives (diminution du CO2, amélioration du trafic, cyber risques et ondes néfastes) qu’il engendrera ainsi que son impact dans tous les secteurs (la construction automobile, les secours, etc.), et en particulier sur celui des assurances. Quid de la période charnière où les automobiles de notre ère parcourront encore les routes alors même que la voiture autonome sera déjà très présente… Le partage des mêmes voies engendre des interrogations sur le portage de la responsabilité… Les premières ventes des voitures autonomes auront lieu en 2020 ! Puis la prédiction laisse à présager que le marché sera à 75% véhicules autonomes à l’horizon 2035.


Afterwork de l’AAM #1 - Avis de tempête sur la planète

Afterwork de l’AAM #1

Avis de tempête sur la planète avec Bettina Laville


Pour la première édition de ce nouvel événement, les Afterwork de l’AAM, les adhérents recevaient Bettina Laville, présidente du Comité 21, conseiller d’État sur le thème “Avis de tempête sur la planète” autour de 3 items :

  • Une phase climatique “inconnue” ;
  • L’accord de Paris, un cadre non contraignant ;
  • L’adaptation au réchauffement climatique nécessaire malgré les efforts en faveur de l’atténuation souhaitée.

Bettina Laville a brossé un tableau aussi dynamique et positif que les études scientifiques et les évolutions climatiques peuvent le permettre en insistant notablement sur les stratégies d’adaptation, leurs financements, leurs encadrements actuels et le rôle des assureurs en faveur de ces engagements novateurs.

Elle a également pu divulguer aux participants les premiers éléments de son futur ouvrage à paraître à la rentrée autour de l’adaptation vs atténuation.