Rapport annuel 2017 de l’AAM Association des Assureurs Mutualistes

Rapport annuel 2017 de l’AAM

Rapport annuel 2017 de l’AAM Association des Assureurs Mutualistes


Découvrez le rapport annuel 2017 de l’AAM Association des Assureurs Mutualistes, présenté lors de l’Assemblée générale du 29 juin 2018 à Rome.

Télécharger le rapport annuel


AAM AG 2018 à Rome

L’AG 2018 de l’AAM à l’invitation de GROUPAMA

Les adhérents de l’AAM en AG le 29 juin 2018 à Rome


Vendredi 29 juin 2018, les adhérents de l’AAM se sont retrouvés lors de leur assemblée générale annuelle à l’invitation de GROUPAMA et de son président, Jean-Yves Dagès. À l’issue de la réunion, les participants ont accueilli Philippe Dessertine, professeur des Universités à l’IAE de Paris et Directeur de l’Institut de Haute Finance, qui est intervenu sur le thème de la « Finance verte, finance responsable ».


Loi Pacte - Le président de l’AAM, Pascal Demurger, et le président de la Mutualité française, Thierry Beaudet

Loi Pacte - Tribune : une occasion pour le mutualisme

ENTREPRISE À MISSION
Tribune « Une occasion pour le mutualisme »,
de Pascal Demurger et Thierry Beaudet


À la suite du rapport Sénard/Notat « Entreprise et intérêt général », le président de l’AAM, Pascal Demurger, et le président de la Mutualité française, Thierry Beaudet, ont publié une tribune commune en faveur de l’entreprise à mission. Un positionnement fort, en direction des acteurs de l’économie sociale, les invitant à voir le nouveau statut proposé par le projet de loi Pacte comme une véritable opportunité.

Lire la tribune


Interviews de la première Journée des Administrateurs de l’AAM

Interviews de la première Journée des Administrateurs

Les interviews de la première Journée des Administrateurs de l’AAM sont en ligne sur notre chaîne YouTube


Le 22 novembre 2017 a eu lieu la première Journée des Administrateurs de l’AAM (JAAM). L’AAM recevait les élus administrateurs et les dirigeants de ses sociétés adhérentes sur le thème de La démocratie Mutualiste à l’ère du digital. Cet événement a été l’occasion d’aborder les enjeux économiques, politiques et sociaux du numérique dans le cadre de la démocratie mutualiste.

Lors d’interviews « En Aparté » réalisées à la suite des deux tables rondes de cette journée, nous avons demandé à plusieurs de nos invités de partager leurs visions sur le thème de la Journée des administrateurs de l’AAM.

Vous pouvez retrouver les interviews sur la récente chaîne Youtube de l’AAM.

Pascal Demurger, Président de l’Association des Assureurs Mutualistes, Vice-Président de la FFA et Directeur général du Groupe MAIF nous fait part de ses impressions sur cette première Journée des administrateurs de l’AAM et sur les échanges qui ont marqué cette Journée.
Voir la vidéo

Thierry Monminoux, vice-Président de la MAIF et Président de Prévention MAIF, évoque avec nous l’impact du digital sur la démocratie mutualiste.
Voir la vidéo

Claude Pain, Vice-Président AMF, nous explique ce que ce débat lui a apporté et ce qu’il pense pouvoir mettre en pratique.
Voir la vidéo

Guillaume Allenet, Chargé d’affaires publiques (Groupe MAIF), aborde le thème de la démocratie digitale, phénomène de mode ou, au contraire, réalité durable ?
Voir la vidéo

Pour retrouver le programme, les intervenants, ainsi que les actes et les photos de cet évènement, nous vous invitons à vous rendre sur la page JAAM du site internet de l’AAM.


Afterwork de l’AAM #3 - Quelle société fabrique l'intelligence artificielle ? - Dominique Cardon - © AAM

Afterwork de l’AAM #3

Quelle société fabrique l'intelligence artificielle ? - Avec Dominique Cardon


Le 5 février 2018 a eu lieu le troisième Afterwork de l’AAM au Maif Social Club à Paris. L’AAM recevait Dominique Cardon, directeur du Médialab de Sciences Po et pionnier de la sociologie des technologies de l’information et d’internet sur le thème de l’intelligence artificielle (« Quelle société fabrique l’intelligence artificielle ? »).

Un débat s’est ouvert laissant penser que c’est la technologie qui transforme la société alors même que cette démarche ne résulte que de la manière dont on l’apprivoise et on l’utilise. Ces technologies, programmées par des humains pour des finalités précises, interrogent.

La démographie, l’économie, la sociologie et le marketing ont produit des systèmes conventionnels de catégorisation des individus et des items (services, liens, etc.) qu’ils proposent afin de mieux comprendre les clients, leurs activités ainsi que la manière dont il faut les classer dans l’objectif d’ajuster au mieux le service proposé. Cette représentation catégorielle de nos sociétés est en crise car elle perd en efficacité pour cause de standardisation et de « moyennisation » des individus (les trajectoires de vie sont nettement moins stables et prévisibles au moyen terme qu’elles ne l’étaient autrefois). De nouveaux calculateurs de l’IA segmentent désormais plus finement les individus. En effet, nous faisons face à une réorganisation globale de la manière de catégoriser les choses et les personnes : une granularisation des données, multiplicité des modèles et optimisation de l’unité individuelle. Ces nouveaux calculateurs permettent de prédire notre comportement futur à partir d’un modèle statistique qui n’est pas essentiellement catégoriel. En effet, les internautes produisent eux-mêmes les signaux grâce à leurs traces de comportements (clics, localisation, vitesse de lecture, navigation, etc.). Cela est considérablement plus fiable pour calculer la société : nous éduquons ainsi les algorithmes par les traces que nous laissons sur le web. Il faut cependant porter une attention particulière à la loyauté des calculateurs.

Quant à l’automatisation, elle engendre un réel débat sur le niveau d’emploi futur, même si jusqu’à présent l’évolution des technologies a toujours eu un effet positif sur la société. Il n’y a pas eu de fortes diminutions des emplois. Dominique Cardon ne se prononce pas pour le futur car les chiffres sont encore contradictoires. Certaines données indiquent 47% de substitution dans lesquels les automates intelligents viendraient prendre la place des hommes, d’autres 9%….

Ce qui est aujourd’hui certain, c’est que l’assurance sera très profondément impactée par l’évolution de l’IA, tant pour la matière assurable, la mutualisation vs l’individualisation et enfin les tâches dévolues à certaines fonctions qui sont facilitées par l’IA, à n’en pas douter…


Les actes des JAAM sont en ligne

Les actes des JAAM sont en ligne

Les actes de la première Journée des Administrateurs de l’AAM sont en ligne


Impossible d’aborder la démocratie mutualiste à l’ère du digital, sujet de la première Journée des Administrateurs de l’AAM qui se tenait le 22 novembre à Paris en présence de plus de 180 personnes, sans parler des enjeux qui se posent à la démocratie politique. Cette journée aura été l’occasion d’identifier les nombreux enjeux communs.

Alors qu’un groupe de travail de l’AAM planche sur la gouvernance, la première Journée des Administrateurs consacrée à la démocratie mutualiste à l’ère du digital a été l’occasion en introduction de définir la place de l’AAM au sein d’une FFA (Fédération française de l’assurance) qui existe depuis 18 mois, fruit de la fusion de l’ancien GEMA (Groupement des entreprises mutuelles d’assurance) et de la FFSA, comprenant alors des mutualistes au sein de la FFSAM. Pour Pascal Demurger, président de l’AAM et vice-président de la FFA… Lire la suite, téléchargez le pdf


JAAM de l’AAM #1 - La démocratie mutualiste à l’ère du digital - © AAM

Première Journée des Administrateurs de l’AAM

Journée des Administrateurs de l’AAM (JAAM) #1


Le 22 novembre 2017 a eu lieu la première Journée des Administrateurs de l’AAM (JAAM), à l’Hôtel Potocki, Paris. L’AAM recevait les élus administrateurs et les dirigeants de ses sociétés adhérentes sur le thème de La démocratie Mutualiste à l’ère du digital, pour parler de cet enjeu d’un point de vue économique, politique et social.

Cette journée animée par le journaliste Laurent Bazin était organisée autour de deux tables rondes :

La première table ronde a posé les atouts et les limites d’une “clic-démocratie politique” : Thomas Champion (Co-fondateur de Politizr) et Clara-Douce McGrath (Business Developper de voxe.org) partageaient leur attachement à une démocratie représentative qui devait se réinventer en intégrant mieux la dimension participative grâce représentant à des plateformes “civic-tech” dont ils étaient des représentants. Les intervenants ont présenté leurs innovations qui permettent de recréer du lien et un climat de confiance avec les élus ou les politiques plus généralement tout en donnant un nouveau souffle à la démocratie participative. Pascal Perrineau (politologue et professeur à Sciences Po), en introduction de la Journée et lors de ce premier débat a quant à lui observé “La notion de militantisme a évolué. Les effectifs chutent dans les partis. Face à cela, le pouvoir a tendance à se réfugier dans une gouvernance technocratique qui n’est pas à la hauteur des défis”. Il met en avant un déplacement du pouvoir de la sphère publique vers celle du privé.

La seconde table ronde abordait les impacts de la démocratie directe et de la démocratie représentative sur la démocratie Mutualiste. Alain Montarant (Président du Groupe Macif) et Yannick Bournazel (Responsable du pôle digital de la Mutuelle des Motards – AMDM), échangeaient sur la problématique suivante :

Comment réinventer le lien avec les sociétaires sans tomber dans le populisme ? Et quel est l’usage des outils digitaux pour renforcer cette démocratie représentative ?

Ainsi, Romain Slitine (essayiste spécialiste des innovations sociales et démocratiques) plaide pour un droit d’initiative sociétaire. “Les assureurs mutualistes pourraient ainsi impliquer davantage leurs sociétaires sans céder pour autant au populisme car les propositions devraient être validées préalablement par un vote”. Il identifie le besoin de nouveaux espaces de délibération où “le numérique ne servirait pas qu’à aller plus vite et donc à réduire les coûts”.

Toutefois, et avant tout, il existe un besoin de réponses à la fracture numérique

comme l’a rappelé Jean Deydier (directeur de WeTechCare et d’Emmaüs Connect) plaidant pour un plan national d’inclusion numérique alors que 40% des Français sont en difficulté face à la dématérialisation des usages et que 7% en sont exclus.

Pour retrouver le programme, les intervenants, ainsi que, prochainement, les actes et les photos de cet évènement, nous vous invitons à vous rendre sur la page JAAM du site internet de l’AAM.


Afterwork de l’AAM #2 - La voiture autonome, comment assurer l’avenir de l’automobile avec Damien Deroanne - © AAM

Afterwork de l’AAM #2

La voiture autonome, comment assurer l’avenir de l’automobile - Avec Damien Deroanne


Le 2 octobre 2017 a eu lieu le deuxième Afterwork de l’AAM, au DS World à Paris. L’AAM recevait Damien Deroanne, expert et consultant en automobile et gérant de Double-D Consult – Belgique – sur le thème de la voiture autonome.

Bilan positif et prometteur pour le futur de la mobilité automobile en dressant le tableau de l’évolution vers les véhicules purement autonomes, phase 5 et ultime de la technologie alliant intelligence artificielle et confiance totale de tous en celle-ci pour assurer nos déplacements. Focus sur le fonctionnement de ce véhicule, les conséquences positives et négatives (diminution du CO2, amélioration du trafic, cyber risques et ondes néfastes) qu’il engendrera ainsi que son impact dans tous les secteurs (la construction automobile, les secours, etc.), et en particulier sur celui des assurances. Quid de la période charnière où les automobiles de notre ère parcourront encore les routes alors même que la voiture autonome sera déjà très présente… Le partage des mêmes voies engendre des interrogations sur le portage de la responsabilité… Les premières ventes des voitures autonomes auront lieu en 2020 ! Puis la prédiction laisse à présager que le marché sera à 75% véhicules autonomes à l’horizon 2035.


AG 2017 AAM

L’AG 2017 de l’AAM à l’invitation de COVÉA

Les représentants des adhérents de l’AAM en AG le 7 juillet 2017 à Ajaccio


Le 18 mai 2016, l’AG constitutive a créé l’AAM. Le 7 juillet 2017, l’AAM a un an et ses adhérents se sont retrouvés lors de l’Assemblée générale à l’invitation de COVÉA et de son président, Thierry Derez. À l’issue de la réunion, les participants ont accueilli Nicolas Colin, associé fondateur de la société d’investissement TheFamily., sur le thème de la « Transition numérique : l’envers du décor ».


Rapport annuel 2016 de l'AAM Association des Assureurs Mutualistes

Rapport annuel 2016 de l’AAM

Rapport annuel 2016 de l’AAM Association des Assureurs Mutualistes


Découvrez le rapport annuel 2016 de l’AAM Association des Assureurs Mutualistes, présenté lors de l’Assemblée générale du 7 juillet 2017 à Ajaccio.

Télécharger le rapport annuel