L’AAM est partenaire des évènements de l’Argus en 2020

L’AAM est partenaire des évènements de l’Argus en 2020


Calendrier des évènements en partenariat en 2020

Dates Thèmes Format
9 juillet Grand Forum de l’Assurance (17ème édition) Conférence
23 septembre Inside Iard Congrès
29 septembre Avenir et financement de la retraite (2ème édition) Matinale
24 et 25 novembre Argus Factory (3ème édition) Congrès
1er décembre Rencontres Mutuelles (10ème édition) Conférence


L’AAM est partenaire des Trophées de l’Assurance 2020

L’AAM est partenaire des Trophées de l’Assurance et membre du jury pour l’édition du 1 octobre 2020


plus d'infos

Rencontre AAM de l’actualité #9 -

Rencontre AAM de l’actualité #9
"RGPD bilan 18 mois après"

Rencontre AAM de l’actualité #9
"RGPD : bilan 18 mois après"


Cette Rencontre a eu lieu le jeudi 6 février 2020 sous le pilotage de Barbara Tempéreau, Directrice juridique adjointe Affaires et DPO du Groupe Covéa en présence de Georgie Courtois, avocat associé au Cabinet De Gaulle Fleurance et Associés et de François Rosier, Directeur adjoint des affaires juridiques de la FFA. L’objectif était de permettre un échange croisé autour des problématiques rencontrées dans la mise en œuvre du RGPD et sur les perspectives à venir.

Trois focus ont permis, à plus de 30 participants, de discuter et débattre sur : la qualification du responsable de traitement/ du sous-traitant, la licéité des traitements de données et enfin l’analyse d’impact relative à la protection des données.

Une mise en perspective sur l’assurance de demain, telle que l’assurance connectée et l’assurance des blockchains a conclu cette demi-journée.

Les intervenants ont rappelé des jurisprudences, les sanctions déjà prises par les CNIL européennes ou bien encore ont pointé des cas pratiques pour illustrer leur propos. Nombreuses questions ont pu être échangées entre les participants dont les débats très ouverts ont pu enrichir les interventions.


L’AAM signe une convention de formation avec l’IFPASS pour l’année 2020

L’AAM signe une convention de formation avec l’IFPASS pour l’année 2020 !

 L’AAM signe une convention de formation avec l’IFPASS pour l’année 2020 !


Le 4 février 2020, l’AAM signe une convention avec l’IFPASS – l’Institut de Formation de la Profession de l’Assurance- pour une offre de formation aux administrateurs et collaborateurs de ses sociétés adhérentes. Ce catalogue est commun avec ROAM sur une plateforme unique dédiée : l’Université digitale AAM-ROAM est disponible à compter de ce mois de février.

L’AAM signe une convention de formation avec l’IFPASS pour l’année 2020

Dossier Actes JAAM#3 - AAM

JAAM#3 les actes et la vidéo sont disponibles

JAAM#3 les actes et la vidéo sont disponibles !


Retrouvez les messages clés et les échanges de nos intervenants dans les actes ainsi que le best of de cette journée dans une vidéo de 10 minutes !


Troisième Journée des Administrateurs de l’AAM

Nouvelles mobilités et assurance : un virage à prendre


Le 26 novembre 2019 s’est tenue la troisième Journée des administrateurs de l’Association des Assureurs Mutualistes.

Cet évènement a rassemblé plus de 150 personnes, élus administrateurs ainsi que les dirigeants des sociétés adhérentes de l’AAM sur le thème « Nouvelles mobilités et assurance : un virage à prendre » en lien notamment avec l’actualité législative de la loi LOM – Loi d’Orientation des Mobilités – les innovations autour des nouveaux engins de déplacement personnel ou bien encore la voiture connectée.

Le programme de cette troisième Journée a réuni un panel d’intervenants de haut niveau autour de réflexions centrées dans un premier temps sur le panorama des mobilités de demain qui interroge sur leur caractère « révolutionnaire ». Cette mise en perspective engage les assureurs dans une réflexion autour des répercussions pour l’assurance en particulier autour de la question de la collecte, du traitement et de l’utilisation des données.


Damien Pichereau, Député de la Sarthe et président du groupe d’étude sur les véhicules terrestres, a ouvert à la séance par un panorama de la loi LOM.

Le prospectiviste Guillaume Gandelin a introduit la JAAM par une vision géopolitique de la mobilité humaine que ce soit sous la forme de développement démographique, la géographie des matière premières, nouvel eldorado pour certains pays, l’évolution en termes de consommation énergétiques des différents types de transport, les temps de transport moyens….


Table ronde #1 : «réalité des nouvelles mobilités » Grâce à la présence de Guillaume Gandelin, Shéhérazade Zekri, directrice des nouvelles mobilités chez Kéolis, et à Christian Ledoux, directeur des mobilités de l’Alliance Renault/Nissan/Mitsubishi, les échanges se sont focalisés autour de la mobilité de demain, interrogeant les choix de nouvelles technologies, la géographie redessinée en faveur des villes et les échéances possibles. La population impactée par ces innovations, les cas d’usage ou bien de propriété des transports sont sans nul doute des sujets de vigilances aussi bien pour les constructeurs que pour les opérateurs. Enfin, la voiture autonome reste l’objet de beaucoup d’interrogations, d’attentes ou de réticences en particulier sur les questions de sécurité. L’ensemble de ces mobilités peuvent être questionnées à l’aune de leur impact sur le réchauffement climatique. Le monde de demain va reposer sur le digital, la collecte de données, autre carburant de la mobilité future.


Un Face à Face sur le thème de la mobilité, révolution ou continuité, a réuni Patricia Villoslada, directrice des véhicules autonomes de Transdev et l’historien, Mathieu Flonneau. D’un côté, la promesse d’un futur libéré des contraintes du volant, partagé, électrique. En somme la promesse d’une révolution selon les constructeurs et les opérateurs. De l’autre, l’histoire des transports qui s’est faite, elle aussi, de chocs successifs et à la lumière de laquelle, il est utile de regarder ce qui est promis. La révolution le cas échéant n’existe que si la technologie est prête et que le service est au point selon P. Villoslada. Pour l’historien deux préalables majeurs sont nécessaires : l’universalisme et l’humanisme de cette évolution.


Table ronde #2 «Les nouvelles mobilités : rôle et impact pour l’assurance ». Les intervenants, Céline Kastner, directrice juridique et des politiques publiques de l’Automobile Club Association, Thierry Biardeau, Président du comité automobile de la FFA- Fédération Française de l’Assurance, directeur technique assurance de la MAIF et Emmanuel Petit, fondateur de Liberty Rider se sont penchés sur l’impact des nouvelles mobilités sur l’assurance. Les principaux sujets discutés ont concerné l’émergence de nouveaux risques, les nouveaux types d’assurance et la question clé des données collectée en faveur d’un transport sur mesure, sans couture.


Pour retrouver le programme, les intervenants, ainsi que, prochainement, les actes et les photos de cet évènement, nous vous invitons à vous rendre sur la page JAAM 3 du site internet de l’AAM.


Conférence de presse - L’AAM à la UNE

Conférence de presse: L’AAM à la UNE

Conférence de presse du 26 novembre : L’AAM à la UNE


Taux bas, assurance vie, révision de solvabilité 2, catastrophes naturelles sont les grands dossiers qui ont été repris par les médias suite à la conférence de presse organisée le 26 novembre dernier en marge de la Journée des administrateurs de l’AAM.

LES ECHOS

Assurance-vie : les mutualistes demandent l’aide du gouvernement

Voir l’article sur lesechos.fr


AGEFI ACTIFS

Les assureurs veulent compter en fonds propres les réserves de PPE

Voir l’article sur agefiactifs.com


LES ECHOS

Intempéries dans le Sud-Est : la facture s’annonce lourde

Voir l’article sur lesechos.fr

L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Taux bas : la charge des mutualistes contre Solvabilité 2

Voir l’article sur argusdelassurance.com


LA TRIBUNE

Assurance : le régime « Cat Nat »
sera-t-il réformé avant 2022 ?

Voir l’article sur latribune.fr


L’ASSURANCE EN MOUVEMENT

 Assurance vie et fonds en euros : les assureurs mutualistes calment le jeu

Voir l’article sur lassuranceenmouvement.com


9e Rencontres Mutuelles - le 5 décembre2019 - PARIS

L’AAM partenaire des 9e Rencontres Mutuelles le 5 décembre

L’AAM partenaire des 9e Rencontres Mutuelles le 5 décembre 2019

Intervention d’André Renaudin, Vice-Président de l’AAM


9e Rencontres Mutuelles - le 5 décembre2019 - PARIS

Dans un environnement toujours plus concurrentiel et encore souvent bousculé par les mouvements de concentration, le modèle mutualiste et ses valeurs ont parfois été malmenés. La question d’une possible altération du visage de la mutualité se pose alors. Faut-il repartir aux origines ou bien donner un nouveau souffle aux valeurs mutualistes ?

Entre nouvelle économie et transformation des modèles, l’assurance mutualiste peut aujourd’hui bénéficier de nouveaux outils pour se renouveler, sur lesquels elle pourra capitaliser afin de conserver son lien avec le sociétaire. Mais comment opérer ces changements ?

Les révolutions technologiques peuvent-elle constituer une réponse, ou perturbent-elles au contraire les modèles existants ? Nouveaux moyens de communication, transformation du parcours client ou encore utilisation de la data, les possibilités offertes par le digital se démultiplient et bouleversent les habitudes mutualistes. L’Argus de l’assurance invite à déchiffrer ces nouvelles opportunités. A la tribune, les acteurs qui façonnent le monde mutualiste de demain.

Au programme de cette journée :

  • Refonte du modèle mutualiste : comment recréer de la valeur ?
  • Comment renforcer la relation avec l’adhérent ou le sociétaire grâce au digital ?
  • La course aux concentrations : quelles opportunités demeurent ?

Au plaisir de vous y rencontrer !

De 8h30 à 17h
au Kluster
5/9 rue Van Gogh
75012 Paris


La finance mutualiste mise à l’honneur dans la revue d’économie financière (REF)

La Revue d’Économie Financière a décidé de mettre en avant la finance mutualiste pour son édition d’octobre 2019.


L’AAM a donc participé au pilotage de cette édition sur la finance mutualiste. Plusieurs de nos adhérents ont activement contribué à la rédaction de cette revue.

Tout d’abord, Paul ESMEIN, directeur général offre et service client de Covéa sur les mutuelles d’assurance ;  investisseurs privilégiés du long terme. Il explique que les spécificités du modèle des mutuelles d’assurances conduisent à mener des politiques d’investissements sur le long terme, contribuant ainsi aux financements des entreprises et de l’économie. Cependant, la réglementation actuelle n’encourageant pas cette approche, la révision de la directive de la Solvabilité II 2020 doit être un moyen de corriger cette situation.

Vincent BOYER, président directeur général de la Mutuelle Fraternelle d’Assurance (MFA) nous expose la stratégie des acteurs spécialisés de la finance mutualiste. Il caractérise les assureurs mutualistes puis leurs stratégies financières, en précisant que les assureurs mutualistes vont devoir continuer à innover leurs stratégies dans un contexte compétitif.

Dans un entretien, Pascal DEMURGER ancien président de l’AAM et directeur général de la MAIF, évoque le modèle mutualiste en France, et plus particulièrement sur les spécificités de ce modèle, qui n’est pas toujours bien pris en compte par la réglementation, mais qui se présente pourtant comme un modèle d’avenir pour la société de demain.

Enfin, Grzegorz BUCZKOWSKI, président de l’Association des Assureurs Mutualistes et Coopératifs en Europe (AMICE) présente les priorités européennes pour les assureurs mutualistes. Il évoque notamment la bonne prise en compte des différents modèles d’entreprises dans le traitement et l’application des initiatives réglementaires à l’échelle nationale et européenne.

L’AAM remercie ses adhérents pour leur contribution à la rédaction de cet ouvrage.

Retrouvez l’ensemble de ces articles dans la Revue d’Économie Financière 134 sur la finance mutualiste, de l’Association d’Économie Financière en cliquant sur ce lien

Voir le sommaire


Thierry Martel, président de l'AAM

Interview : Thierry MARTEL, président de l’AAM, répond aux questions de l’Argus de l’assurance !

Thierry MARTEL, président de l’Association des Assureurs Mutualistes (AAM) a été interviewé par l’Argus de l’assurance paru dans le numéro du 27 septembre 2019.


Au menu : Présidence de l’AAM, ses axes de travail pour son mandat, élection à la présidence de la FFA, actions de lobbying menées par la FFA depuis sa création…

Sur ce point, le président de l’AAM indique que la méthode de la FFA vis-à-vis des pouvoirs publics n’ pas toujours été bien comprise, et qu’il faut être dans une vision constructive avec le gouvernement plutôt technicien afin de défendre au mieux les intérêts de la profession.

Pour Thierry MARTEL : «  L’assurance est une profession mal perçue et mal connue. Nous devons davantage expliquer notre contribution au fonctionnement et à la stabilisation de l’économie notamment au plus près des territoires » extrait de l’interview de l’Argus de l’assurance.

Le président a également évoqué Florence LUSTMAN, nouvelle présidente de la FFA, issue du corps de contrôle des assurances, qui maîtrisant les fondamentaux du métier de par sa carrière, saura être un atout majeur pour porter les sujets de la FFA : « Elle saura faire avancer les dossiers de l’assurance de manière constructive » extrait de l’interview de l’Argus de l’assurance.

Face à l’évocation d’une possible intervention de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) sur la gouvernance des assureurs mutualistes,

Thierry MARTEL observe que : « Ce n’est pas une question de forme juridique. L’ACPR considère aujourd’hui qu’une bonne gouvernance n’exclut pas les erreurs, mais presque toutes les grosses erreurs trouvent leur origine dans une faille de gouvernance. Elle fait preuve d’une vigilance accrue sur la question » extrait de l’interview de l’Argus de l’assurance.

Suite à la loi PACTE, et l’introduction du concept d’entreprise à mission, la question de la banalisation du modèle mutualiste a été mise en lumière par certains. Ce à quoi le président de l’AAM a répondu, qu’au contraire celle-ci ne fait que renforcer la pertinence de notre modèle et qu’il ne suffit pas de se déclarer entreprise a mission ou de proclamer son âme mutualiste. Il précise que : «  Le consommateur sait faire la part des choses entre ce que l’on dit et ce que l’on délivre ».

La question de la création du statut de mutuelle européenne et celle de la proportionnalité dans le cadre de la révision de la Solvabilité 2 sont disponibles exclusivement sur la version digitale du magazine de l’Argus de l’Assurance : https://www.argusdelassurance.com/

Vous pourrez retrouver l’ensemble de l’interview dans l’édition du 27 septembre du magazine de l’Argus de l’Assurance.

voir l'article complet de l'Argus de l'assurance